Standard F.C.I. n°120/18.07.2001/F

Setter Irlandais Rouge

 

 

TRADUCTION : Prof. R. Triquet.

ORIGINE : Irlande.

DATE DE PUBLICATION DU STANDARD D’ORIGINE EN VIGUEUR : 13.03.2001.

 

UTILISATION : Chien de chasse à tir et chien de famille.

 

CLASSIFICATION F.C.I. :             Groupe 7               Chiens d’arrêt.

                                                                              Section 2 Chiens d’arrêt britanniques et irlandais.

                                                                              Avec épreuve de travail.

 

BREF APERCU HISTORIQUE : Le Setter Irlandais rouge s’est développé en Irlande en tant que chien de chasse. La race vient du Setter irlandais rouge et blanc et d’un chien inconnu à robe rouge unicolore. Le type était nettement identifiable au XVIIIème siècle. Le club du Setter irlandais rouge fut fondé en 1882 pour la promotion de la race. Le club publia le standard de la race en 1886 et, depuis ce temps, il organise des field-trials et des expositions pour fixer le standard de la race. En 1995, le club a publié le standard de travail de la race. Le standard et le standard de travail concourent à décrire la morphologie et les capacités de la race au travail. L’évolution du Setter irlandais rouge a donné un chien robuste, sain et intelligent, très doué pour le travail et possédant une grande résistance.

ASPECT GENERAL : Racé et athlétique, distingué, à l’expression empreinte de douceur. Harmonieux et bien proportionné.

COMPORTEMENT/CARACTERE : Vif, intelligent, énergique, affectueux et fidèle.

TETE : Longue et sèche, sans lourdeur au niveau des oreilles. Le museau et le crâne sont parallèles et de longueur égale.

REGION CRANIENNE :

Crâne : Ovale (d’une oreille à l’autre). Il offre une grande capacité céphalique. La protubérance occipitale est bien marquée. Les arcades sourcilières sont relevées.

Stop : Bien marqué.

REGION FACIALE :

Truffe : De couleur acajou foncé ou noyer foncé ou noire. Les narines sont bien ouvertes.

Museau : De hauteur modérée et assez carré à l’extrémité, de bonne longueur entre le stop et l’extrémité de la truffe. Les lèvres ne sont pas pendantes.

Mâchoires : De longueur sensiblement égale.

Dents : Articulé en ciseaux.

Yeux : De couleur noisette foncé ou marron foncé ; ils ne devraient pas être trop grands.

Oreilles : De taille moyenne, de texture fine, attachées bas et bien en arrière. Elles pendent en formant un pli net tout contre la tête.

COU : De longueur moyenne, très musclé, pas trop épais, légèrement galbé, sans trace de fanon.

CORPS : Proportionné à la taille du chien.

Poitrine : Bien descendue, assez étroite dans sa partie antérieure. Les côtes sont bien cintrées ce qui donne une grande capacité thoracique.

Rein : Musclé et légèrement voussé.

 

QUEUE : De longueur moyenne, proportionnée au corps, attachée plutôt bas, forte à la base, elle va en s’effilant en une pointe fine. Elle est portée au niveau du dos ou en dessous.

MEMBRES :

MEMBRES ANTERIEURS :

Epaules : Fines au sommet, longues et bien obliques.

Coudes : Libres dans leur mouvement et placé bas, ils ne tournent ni en dedans ni en dehors.

Avant-bras : Droits, nerveux et pourvus d’une bonne ossature.

 

MEMBRES POSTERIEURS : Arrière-main large et puissante. Membres longs et musclés de la hanche au jarret, courts et solides du jarret au sol.

Grasset : Bien angulé.

Jarrets : Ne sont déviés ni en dedans ni en dehors.

 

PIEDS : Petits et très fermes. Les doigts sont forts, cambrés et serrés.

ALLURES/MOUVEMENT : Le mouvement est dégagé, coulé, avec une bonne impulsion de l’arrière. La tête est portée haut. Les antérieurs se portent bien en avant mais l’allure reste légère. L’impulsion produite par les postérieurs est régulière et très puissante. On ne peut admettre les chiens qui croisent ou qui tricotent.

ROBE :

POIL : Court et fin sur la tête, la partie antérieure des membres et l’extrémité des oreilles. Sur les autres parties du corps et des membres, le poil est de longueur moyenne, plat et, autant qu’il est possible, exempt de boucles ou d’ondulations. Les franges sur la partie supérieure des oreilles sont longues et soyeuses ; à l’arrière des membres antérieurs et postérieurs, elles sont longues et fines. Le poil est assez abondant sur le ventre et il forme une frange qui peut se prolonger jusqu’au poitrail et à la gorge. Les pieds sont bien pourvus de poils entre les doigts. La queue porte une frange de longueur moyenne qui se raccourcit à mesure qu’elle approche de la pointe. Toutes les franches sont droites et plates.

COULEUR : Couleur vive de la châtaigne sans trace de charbonnure. Une marque blanche au poitrail, à la gorge et aux doigts ou une petite étoile au front ou une liste étroite sur le chanfrein ou la face n’est pas éliminatoire

TAILLE :

Hauteur recherchée au garrot :                         Mâles                    58-67 cm (23-26,5 pouces)

Femelles                55-62 cm (21,5-24,5 pouces)

DEFAUTS : Tout écart par rapport à ce qui précède doit être considéré comme un défaut qui sera pénalisé en fonction de sa gravité.

 

N.B. : Les mâles doivent avoir deux testicules d’apparence normale complètement descendus dans le scrotum.